Edito d’Albert Camus dans Combat, le 8 août 1945

, par Pala